Notre action : soutenir les collectivités, les PME et les personnes fragiles

En tant que députée, je souhaite mettre en place des mesures justes, réalistes et équilibrées. Dans un article paru dans Terre d’actu, je reviens sur la loi de finances 2018, que j’ai suivie de près en tant que membre de la commission des finances.

L’autonomie des collectivités est préservée. La dotation globale de fonctionnement est maintenue, une première depuis des années. De plus, le dégrèvement de la taxe d’habitation, qui permettra de redonner du pouvoir d’achat aux Français, sera compensée à l’euro près.

Nos PME ont besoin d’embaucher. Le tissu économique local bénéficiera de l’allégement de la fiscalité sur les entreprises. En France, l’impôt sur les sociétés est actuellement de 33 % contre une moyenne de 25 % en Europe.

Il faut donner les moyens aux plus fragiles de vivre dignement. Un des principes de solidarité dans ce budget, c’est l’augmentation de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) et du minimum vieillesse. Ainsi, pour un célibataire bénéficiant de l’AAH, ce sera fin 2018 une augmentation de 50 euros par mois et, fin 2019, ce sera 90 euros de plus par mois.

Notre programme politique fonctionne sur un équilibre : donner aux entreprises une certaine liberté et, en même temps, améliorer le pouvoir d’achat des personnes les plus vulnérables.

Cliquez ici pour lire l’article gratuit de Terre d’actu (abonnement nécessaire pour l’article complet)

Partagez