Pour une politique forte du livre et de la lecture

Ce matin, j’étais à Villefavard pour l’inauguration du 2ème Salon du livre de la Basse-Marche, et le lancement du 20ème Printemps des poètes. Cet évènement, organisé par la radio locale RMJ, le Centre d’Etudes de la Basse Marche et Bellacor, souligne le dynamisme culturel de notre territoire. Je félicite d’ailleurs RMJ et ses partenaires pour leur travail visant à promouvoir la lecture et le plaisir de lire.

Dans cette même optique, le gouvernement entend soutenir la lecture publique et promouvoir l’industrie du livre. Le président s’est ainsi engagé à étendre les horaires des bibliothèques en soirée et le week-end afin de renforcer la culture de proximité et de lutter contre la ségrégation culturelle.

Un rapport sur les bibliothèques a été déposé le 20 février par l’académicien Erik Orsenna, désigné Ambassadeur de la lecture. L’écrivain a mené pendant trois mois un tour de France des lieux de lecture publique, l’amenant à formuler 19 propositions. Une grande journée nationale de concertation sur les bibliothèques et la culture sera organisée le 9 avril par la ministre Françoise Nyssen, avec les élus et les bibliothécaires.

Déjà, l’augmentation pour les cinq années à venir de 8 millions d’euros de la dotation générale de décentralisation en faveur des bibliothèques, votée dans la loi de finances 2018, devrait permettre de soutenir 200 projets d’extension d’horaires.

L’Etat sera au rendez-vous pour accompagner les collectivités territoriales humainement, financièrement et techniquement.

Cliquez ici pour en savoir plus sur mon travail de rapporteure spéciale « Médias, livre et industries culturelles »

Partagez