Présentation du Schéma Directeur de la ligne POLT

La dernière réunion du Comité de concertation sur la ligne POLT a eu lieu le lundi 16 juillet, en présence de la ministre des transports qui a présenté les grandes lignes de la modernisation du POLT.

Cette réunion a été l’occasion de présenter le schéma directeur des opérations pour les prochaines années et de recueillir les remarques et les attentes des différents acteurs concernés : élus, particuliers ou associations.

Les points prégnants concernent la qualité de service, les temps de parcours et les dessertes locales. Je suis attentive à ce que les objectifs d’amélioration de la qualité de service offert aux voyageurs, le respect des horaires et l’amélioration de l’articulation de l’offre avec les TER soient atteints.

 

Calendrier et financements :

  • Wifi disponible mi-2019 : budget de 4,7 M€ financé par l’Etat
  • Travaux de régénération de l’axe : 1,6 milliard d’euros sur 2015-2025 financés par SNCF Réseau
  • Travaux de modernisation de l’axe : 310 M€ par financement avec les CPER et autres
  • Renouvellement du matériel roulant : d’ici 2023 à 2025, financé par l’Etat

L’objectif affiché de ces investissements est d’arriver à un temps de parcours de 2h49 dans le cadre d’un Paris-Limoges à 1 arrêt ou 2h55 avec 3 arrêts.

3 scénarii de desserte pour 2025, avec leurs avantages et inconvénients, comprenant des propositions sur des variantes concernant le nombre d’allers-retours quotidiens, la desserte des gares intermédiaires ou la répartition temporelle sur la journée, ont été présentés. Ils restent en cours de discussion avec les parties prenantes (collectivités…).

Ces annonces correspondent aux informations communiquées par les responsables de la SNCF que j’ai rencontrés le 7 juin dernier, vous pouvez lire le compte-rendu de cette rencontre en cliquant ici

Visite de Madame Elisabeth BORNE, ministre des transports

Lundi 16 juillet 2018

Comme elle l’avait annoncé le 28 septembre 2017, à Paris, lors d’une réunion sur les conclusions du rapport Delebarre au sujet du désenclavement du Limousin, Madame la Ministre des Transports s’est rendue en Haute-Vienne pour échanger avec les élus et les acteurs économiques locaux des enjeux de la mobilité sur notre territoire.

Concernant la RN147, Madame la Ministre a assuré que les aménagements prévus au Contrat de Plan Etat Région (CPER) doivent être réalisés : l’enquête publique sera lancée début 2019.

Tous les scenarii possibles seront regardés pour accélérer la mise à niveau de la RN147 en 2×2 voies. Cela sera une priorité de la loi d’orientation des mobilités à venir.

Un comité de pilotage sera réuni sous l’égide de Monsieur le Préfet de Région. Son lancement aura lieu à l’automne ; et il réunira des élus et des acteurs du monde économique.

Il faudra faire preuve de pragmatisme en proposant un projet qui colle à la réalité de notre territoire vallonné, avec des bocages à respecter, tout en évitant des travaux extrêmement coûteux.

Une étude sur le projet d’autoroute concédée pourra être lancée, mais il faudra être attentif à la question des péages et à ce que cela signifie pour la population riveraine. Sinon, il y aura, à n’en pas douter, un sujet d’accessibilité.

Sur le ferroviaire, il faut souligner un retard d’investissement considérable. Il est nécessaire de mener une réflexion pour prioriser les lignes régionales. Un rapport a été demandé sur les besoins des lignes régionales, pour préparer les prochaines CPER.

Les travaux sur le POLT ont vocation à sécuriser et à rendre la ligne plus attractive.

Au sujet de l’aérien, il faut souligner l’importance de l’obligation de l’État à travers la double OSP. Il y aura une participation de l’Etat. La consultation est en cours sur la hauteur du montant.

Il y a enfin un travail à mener sur un meilleur accueil des Obligations de Service Public (OSP).

Incendie rue de la Boucherie à Limoges

Suite au dramatique incendie du 17 février dernier rue de la Boucherie, qui a non seulement causé la mort d’un homme, mais également détruit deux bâtiments classés à l’inventaire des Monuments historiques, j’ai appuyé la requête de M. Michel Toulet, président de l’association RVL, pour alerter les ministères concernés sur la nécessité de faire évoluer la législation afin de mieux protéger le patrimoine.

Pour autant, mon intervention dans ce dossier n’en est pas restée là…
  Le 7 juin 2018, j’ai déposé une question écrite au Ministère de la Culture.
  Le 20 juin 2018, j’ai rencontré Mr Loyer-Hascoët, directeur général des Patrimoines du Ministère de la Culture. Nous avons échangé sur les dispositions légales qui encadrent la protection du patrimoine ainsi que sur leur insuffisance potentielle. Les échanges se poursuivent avec le Ministère de la Culture dans l’objectif de nous assurer que le drame vécu à Limoges ne se reproduise pas.

La prochaine étape me conduira à travailler sur ce dossier avec la Chancellerie pour étudier précisément le cadre juridique qu’il serait possible de mettre en place. 

Compte rendu de la réunion POLT

Compte rendu de la réunion avec SNCF Intercités au sujet de la ligne « POLT »

Jeudi 7 juin 2018, j’ai rencontré à l’Assemblée Nationale, Madame Estelle ROCCI, directrice de SNCF Intercités Nouvelle-Aquitaine, et Monsieur Michel KNIPPER, directeur des lignes et des territoires, afin d’échanger sur l’aménagement de la ligne « PARIS – ORLÉANS – LIMOGES – TOULOUSE » dite « POLT ».

Les points suivants ont été abordés :

  • Les travaux de régénération de la ligne

Le POLT est une ligne structurante et un moyen de désenclavement essentiel pour notre territoire. L’État s’est engagé à faire des travaux de régénération de la ligne pour un montant de 1,6 milliard d’euros sur la période 2018-2025. Ces travaux indispensables ont pour conséquences immédiates des perturbations sur le trafic.

Des travaux de mise en accessibilité des quais, et de modernisation du réseau sont engagés à hauteur de 300 millions d’euros.

Une fois l’ensemble des travaux réalisés, les trains circuleront à une vitesse de 200 km/h. Le temps de trajet pour Limoges-Paris serait estimé à 2h45.

  • Installation du wifi

Je salue la modernisation à venir avec l’arrivée du Wifi que je souhaite rapide. Les rames du « POLT » seront équipées du wifi à l’été 2019. Les différents tests effectués durant le mois de décembre dernier indiquent de bons résultats de connexion, avec de très bons débits et des volumes datas illimités destinés aux voyageurs. Je serai vigilante quant au respect des délais annoncés et à la qualité du signal.

  • Renouvellement intégral du parc

Il appartient à l’ensemble des élus de se mobiliser et de peser ensemble pour que le renouvellement intégral du parc ait lieu le plus tôt possible en 2023.

Un appel d’offres avec un important cahier des charges est en cours. Le choix définitif du candidat sera connu dans le courant du premier semestre 2019. Les nouveaux trains seront équipés d’un auto moteur (identique au TGV), ils devront aussi répondre à des critères de confort pour les passagers (sièges, services …). Le renouvellement intégral du parc est prévu pour 2023-2025, pour les lignes POLT et POCL. La priorité donnée au renouvellement du parc de la ligne POLT dépendra de l’engagement des élus sur ce dossier. Pour ma part je soutiens avec force et détermination la modernisation de notre ligne et le désenclavement de notre territoire le plus rapidement possible.

  • Schéma directeur

Le schéma directeur sera annoncé lors d’une réunion qui se tiendra le 16 juillet 2018 à la Préfecture de Limoges.

POLT : pour un Paris-Limoges en 2h30

Dans un courrier signé par de nombreux élus, je soutiens, avec l’association « Urgence ligne POLT » et son Président Jean-Claude SANDRIER, l’objectif raisonnable d’un trajet Paris-Limoges en deux heures et trente minutes contre trois heures actuellement.

La ligne ferroviaire POLT est la plus longue radiale française avec ses 712 kilomètres de longueur. Elle traverse l’ensemble des départements dont nous sommes les élus et présente une importance particulière en terme d’aménagement du territoire et d’échange de flux réciproques de voyageurs avec les lignes dites « petites ».

Le mois prochain, le schéma directeur de ce projet d’intérêt national sera finalisé par les services de l’Etat.

Nous souhaitons donc pouvoir rencontrer la Ministre chargée des Transports en amont afin de lui faire part de nos préoccupations concernant les objectifs assignés à cette ligne structurante pour le pays.

Téléchargez la lettre en cliquant ici